guerre

L'avenir est à l'Est 2/3

Ça commence où l'Est ? Ça s'arrête quand ? Enfant, je me souvenais que je peinais à distinguer l'Est de l'Ouest. Sur une carte, il m'arrivait régulièrement d'inscrire « Ouest » à droite et « Est » de l'autre côté. Et puis, il y a eu ce remède mnémotechnique de mes parents : « Dans Ouest, tu as deux lettres de plus à gauche, du coup, l'Ouest se trouve toujours à gauche d'une carte. » Remède efficace ! Je n'ai plus jamais confondu l'un de l'autre dans mes devoirs de géographies. Cependant, ce truc ne répondait pas à ma question. Ça commence où l'Est ? Ça s'arrête quand ?

 

Lire la suite

Les jouets de carton-pâte

Il est étrange de penser que ces chars et ces mitrailleuses que nous avions vu manoeuvrer servent aujourd'hui à lutter contre la rébellion, à écraser des villes entières et en massacrer les habitants.

Lire la suite

La pureté est comme un chien de compagnie...

À Flora, l'amie qui m'a offert mon premier Christian Bobin

 

Il existe des auteurs capables d'explorer des territoires très vastes, des tréfonds de l'âme humaine en quelques pages seulement. Christian Bobin ne fait que ça. Il capture instants de grâce et invitation à la légèreté au sein de romans d'une centaine de pages, à peine. Le livre dont je vais vous parler aujourd'hui porte sur les rais de lumières qui surviennent soudain, lorsque la nuit semble s'abattre sur nous. Il parle de ces petites douceurs, celles-là mêmes, capable de panser notre âme quand celle-ci divague ou qu'elle ne se sent pas à sa place.

Lire la suite

Quand les étoiles se transforment en or

Le problème avec les livres qui nous transforment, c'est qu'ils nous laissent coi pendant plusieurs mois à leur sujet. Vous ne savez trop qu'en dire ; vous êtes, d'un seul coup, incapable d'en parler. Vous venez de vivre une aventure avec un personnage. Vous avez vécu ses sensations, ses émotions. Vous vous êtes pris l'ensemble de ses peines en pleine figure. Vous avez souffert ensemble et à la dernière page, vous le laissez comme on dirait adieu à un compagnon de route, avec l'espoir, un jour, de le recroiser...

Lire la suite

L'or ne vaut rien

"L'or ne vaut rien, il ne faut pas avoir peur de lui, il est comme les scorpions qui ne piquent que celui qui a peur."

Lire la suite

Chaos

Dans cette parcelle du vaste monde, sur ce minuscule îlot de bitume, sur cette scène, se joue une fois de plus, une fois de trop, le théâtre barbare de nos haines, et de nos combats.

Lire la suite

À la paix d'Alep

Sans arrêter la guerre,
Ils parlent de faire la paix.

Ils ne connaissent
Ni les cris,
Ni les pleurs,
Ni les prières.

Alors,
Sans arrêter la guerre,
Ils parlent de faire la paix.

 

Lire la suite

Les impies

Ils ont crié
Des chants de guerre
Sous le temple de Baal.

Ils ont confondu
La paix d'une prière
Avec des impacts de balles.

Voici les damnés de la Terre

Ceux-là même
qui chérissent
La mort.

Ceux-là même
qui méprisent
La vie.

Sans pleurs et sans rires,
Ils répandent leur délire
Dans les rues de Palmyre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site