Pensées

Quand les étoiles se transforment en or

Le problème avec les livres qui nous transforment, c'est qu'ils nous laissent coi pendant plusieurs mois à leur sujet. Vous ne savez trop qu'en dire ; vous êtes, d'un seul coup, incapable d'en parler. Vous venez de vivre une aventure avec un personnage. Vous avez vécu ses sensations, ses émotions. Vous vous êtes pris l'ensemble de ses peines en pleine figure. Vous avez souffert ensemble et à la dernière page, vous le laissez comme on dirait adieu à un compagnon de route, avec l'espoir, un jour, de le recroiser...

Lire la suite

L'or ne vaut rien

"L'or ne vaut rien, il ne faut pas avoir peur de lui, il est comme les scorpions qui ne piquent que celui qui a peur."

Lire la suite

On va faire comme si...

Le problème avec la nouvelle année, c'est qu'elle nous réserve rarement des surprises. Mis à part, quelques amis s'y prenant souvent à l'arrache, on sait tous, plus ou moins, un mois à l'avance, avec qui on va vivre ce moment, qui aura la primeur de nos meilleurs vœux pour l'année à venir et de quoi sera fait le lendemain. La Saint-Sylvestre est une routine annuelle que l'on aime vivre et revivre. C'est un rendez-vous traditionnel. Il rassure. Il fixe notre rapport au temps...

Lire la suite

Entre brume et silence

Je n’ai rien dit. Pour plusieurs raisons. Parce que je ne crois pas aux chiffres. Parce qu’ils sont trompeurs. Aussi, disons-le, parce que notre société a une fâcheuse tendance à nous réduire à des scores : salaires, résultats d’élections, sondages etc. Pour les producteurs de contenus, l’audience s’est ajoutée à cette liste. Ce blog a aussi son petit score, sa petite flagornerie virtuelle… Au moment où j’écris ces lignes, le site a dépassé les 10 000 visiteurs uniques depuis sa création.

Lire la suite

Que dire ?

Que dire
Des trouées de l’âme
De la glisse des pensées
Des dérapages du sens

Lire la suite

Et nous ne savons pas...

"Et nous ne savons pas ce que c'est que la vie
Et nous ne savons pas ce que c'est que le jour
Et nous ne savons pas ce que c'est que l'amour"
 
Jacques Prévert,
Paroles

Les secrets d'automne de Fabrizio Paterlini

Je ne connais pas grand monde qui aime l'automne. À regret. C'est une saison qui m'inspire une douceur triste, des nuances de l'âme assez rares et que je trouve plutôt belles, des histoires douces amères... J'aime l'automne pour ses couleurs contrastées : des ciels anthracites au-dessus de forêts ocres, la sinuosité des labours, les premiers feux de bois dans une maison blanche. Nous sommes au mois de novembre bien sonné. L'automne nous a tous déjà un peu groggy et on se demande comment on pourrait apprécier cette saison après le feu de l'été...

Lire la suite

Chaos

Dans cette parcelle du vaste monde, sur ce minuscule îlot de bitume, sur cette scène, se joue une fois de plus, une fois de trop, le théâtre barbare de nos haines, et de nos combats.

Lire la suite

Et finalement, accepter sa médiocrité et lâcher prise

Lors du dernier billet, je vous avais laissé avec Novecento, sa virtuosité sans faille et le fait qu'aucun doute ne l'habitait lorsqu'il jouait du piano. C'était à se demander si ce personnage fictif était humain...

Lire la suite

Être obligé de faire la putain

L'idée de ce voyage m'enthousiasmait. Je serais en compagnie d'un écrivain plus âgé et déjà consacré et, dans la voiture, nous aurions le temps de parler et j'apprendrais certainement beaucoup de choses utiles à savoir. J'ai peine à imaginer aujourd'hui que je considérais Scott comme un écrivain âgé, mais dans ce temps-là, en comme je n'avais pas encore lu Gatsby le Magnifique, je le croyais d'une autre génération.

Lire la suite

L'histoire d'un virtuose autodidacte : Novecento, pianiste

Parfois certains livres tombent au moment juste, ils vous apportent précisément ce dont vous avez besoin à un instant précis de votre vie. C'est ce qui m'est arrivé en me rendant à Nîmes pour l'anniversaire de mon amie Ma au début de l'été.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site