Récits

Le pilote de bus

C'était une destination banale, un lieu où les gens vont et viennent, un piquet sur le bas-côté de la route, une parenthèse dans un cheminement aléatoire. Tant bien que mal, le pilote de bus tentait de se convaincre que l'aéroport était un endroit comme les autres. Il n'y était pas vraiment parvenu. En son for intérieur, il ne pouvait s'empêcher de se dire que cet amas de hangars si bien rangés avait tout de même quelque chose de particulier. À commencer par le fait qu'il n'avait jamais vu un seul avion décoller de ces édifices en tôle brune bien qu'on lui assura souvent le contraire. On lui racontait aussi toute sorte d'histoire autour de ce lieu : zone militaire secrète, lieu de rendez-vous du complot mondial, aire d'autoroute pour extraterrestres en partance vers Cassiopée... À force d'en entendre, le pilote de bus n'y prêtait plus attention. Il ne connaissait de cette infrastructure que le dépose-minute, facilement repérable avec ses petits liserés jaunes sur le bitume. Cela lui suffisait. Au fil des années, il avait fini par admettre que c'était là l'essentiel de son existence. Amener son autocar depuis les lisérés jaunes peints sur un coin de la place du centre-ville aux mêmes liserés ocres, peints quant-à eux devant la porte coulissante du hall de la salle d'enregistrement. Il n'y avait pas d'autre question à se poser.

Lire la suite

Le patron - Episode 9

« Qu'est ce que tu fais après la mort ? »

Walker faisait les cent pas devant la porte d'acier. Ses clefs jouaient toujours la même musique composée de cliquetis métalliques. Tchick, tchick, tchack. Tchick, tchik, tchack. Derrière, Killian s'apprêtait à retrouver sa solitude. Les journaux ne tapissaient plus le sol de la cellule. Il les ramassait un par un pour les cacher sous le lit. Dans la salle de bain, Le patron finissait de se préparer dans la pénombre. Il se passa de l'eau sur le visage pour se rafraîchir la peau.

Lire la suite

Le patron - Episode 8

Le corps tuméfié de coup. Le supplice avait duré vingt bonnes minutes. Killian avait pris soin de ne pas le frapper au visage et de préférence dans le bas du ventre. Partout des hématomes commençaient à naître. Des crampes à chaque mouvement, Le patron restait allongé par terre. Il faisait le mort et n'osait même pas gémir de peur de prendre de nouveaux coups.

 

Lire la suite

Le patron - Episode 7

Les mains menottées derrière le dos, il était libre. Liberté conditionnelle acceptée avec assignation à résidence. Anne payait la note. Plus qu'une ou deux nuits à Rikers Island et il pourrait retrouver le confort d’antan. C'est ce qu'il espérait du moins...

 

 

 

Lire la suite

Le patron - Episode 6

La porte grinça de nouveau. Walker s’avança dans l'embrasure de la porte et vit simplement Kilian en train de faire les cent pas. Le patron n’était pas là.

- Il est où ?

 

Lire la suite

Le patron - Episode 5

La plume crisse sur la page de papier. Les mots tremblent, hésitants. L’encre tarde à couler, contrairement aux larmes longeant des joues, presque creuses. Ses lèvres dessinent l’expression des jours graves. Les jours d’enterrement semblent moins douloureux, plus vivables, moins tragiques. Il est vrai qu'écrire sur page blanche sa propre mort n’est pas une chose que l’on fait tous les jours. Encore moins dans une cellule de neuf mètres-carrés, avec pour seul compagnie un jeune homme appuyé contre le mur vous faisant face et déterminé à débusquer chaque blessure de votre âme. Killian était parti à l’assaut des tourments du Patron et n’y arrivait pas. Il lança un soupir, il repensait à ce qui s’était passé dans le réfectoire.

Lire la suite

Le patron - Episode 4

Walker marchait tranquillement vers le réfectoire, Killian et Le patron le suivait. Avant d’ouvrir la porte, le gardien s’arrêta et adressa quelques mots au nouveau détenu :

- Il y a deux règles à Rikers Island si tu veux survivre. La majorité des détenus ici, sont des latinos. Des mexicains. Ils ont le sang chaud. La plupart sont d’anciens narcos du Nord-Mexique. Ils ont eu de la chance, ils ont réussi à monter jusque New York. Beaucoup ont fréquenté El Kilo. – Le patron acquiesça – Ils vénèrent Santa Muerte, un autel a été mis en place dans le réfectoire. Ne touche pas à cet autel. Règle numéro un.

 

 

Lire la suite

Le patron - Episode 3

La porte grinça un hurlement de givre. Le cri du froid. La banquise du béton qui se déchire quand l'acier grince. La chair de poule envahit les corps. Le gardien porte l’uniforme mi-militaire, mi-policier des prisons. Un képi blanc en guise de couvre chef. Des yeux bleus clairs, presque blancs. Ils fusillent leur vis-à-vis dès qu'un autre regard les croise.

 

Lire la suite

Le patron - Episode 2

Le Monde, Mardi 17 mai 2011. « L’affaire DSK : un séisme pour l’euro, le FMI et la gauche ». La couverture du journal présente Le patron, les mains menottées derrière le dos, entouré de quatre policiers. Le maître du monde, avachi sur la banquette en bois vermoulu, lit incrédule la réaction de son amie Martine au sujet de son incarcération. Son front se plisse. Le regard toujours aussi insignifiant. Des soupirs à la lecture de certaines phrases.

Lire la suite

Le patron - Episode 1

« - Qu’est ce que tu fais dans la vie ? »

L'homme se tenait droit sur la banquette. Dos au mur. Le plus dignement possible dans sa tenue de prisonnier. La cellule était étroite. Douze mètres carrés à tout casser. Neuf mètres carrés, si on enlevait l’espace qu’occupait le lit à double étage qui reposait sur le mur d’en face. Les coins au plafond suintaient la moisissure, le sol du cachot avait des allures de banquise.

Lire la suite

La vie de Timothey Johanson

Texte écrit dans le cadre du défi hebdomadaire du collectif "Jetez l'encre"

Contrainte : Écrire la fiche d’un personnage s’inscrivant dans cet univers post-apocalyptique. Cette fiche doit contenir au moins ces quelques informations :
 


Nom :
Prénom :
Age :
Profession :
Biographie :
 

 

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site