Documentaires

Où sont passés les migrants ?

Depuis quelques semaines, les bénévoles d'Emmaüs et du Secours Catholique soufflent un peu. Il y a moins de migrants dans les rues de Calais. D'après certaines rumeurs, mille d'entre eux manquent à l'appel. Se sont-ils réfugiés à l'intérieur des terres ? Ou bien, ont-il réussi à traverser le détroit ? Nul ne sait ce qu'ils sont devenus.

Lire la suite

Les associations de soutiens aux migrants protestent contre le « mur de la honte »

Le 18 décembre marque la journée internationale des migrants. A cette occasion, plusieurs collectifs de soutien aux migrants de Calais se sont réunis pour protester contre l’érection d’un mur autour du port de la ville. Récit d’une situation humanitaire qui devient de moins en moins tenable.

Lire la suite

À Calais, on construit un mur !

En passant de 1500 à 2300 migrants, la situation à Calais est de plus en plus tendue. Alors la Grande-Bretagne a tenu à aider la France en finançant la construction d'un mur sur l'enceinte du port de Calais. Les associations de bénévoles voient là un vieux souvenir de Berlin...

Lire la suite

Pour une paire de chaussures...

Toutes les trois semaines, les équipes de bénévoles du secours catholique et d'Emmaüs ouvrent une ancienne église où ils fournissent vêtements, produits d'hygiène et couvertures aux migrants. Au départ, ces opérations se déroulaient dans le calme. Avec l'augmentation du nombre de migrants, la tension commence à monter.

Lire la suite

Portraits de France en gris d'asphalte - épisode 10

Tout roule... enfin presque.

 

Ainsi, je me retrouve dans le nord de la France avec ce voyage derrière moi. Je tente tant bien que mal de dessiner des conclusions quant aux personnes que j'ai rencontrées mais cela se révèle très délicat, tant les profils rencontrés sont variés...

Lire la suite

Portraits de France en gris d'asphalte - épisode 9

Paris - Lille : Le dernier voyage

 

Porte de Clignancourt, 14h. Le soleil assomme Paris de ses rayons brûlants. Je porte un T-shirt et un pantacourt, mais mon sac à dos me donne l'impression que je suis vêtu d'un pull en laine. Comme toujours, les grands boulevards sont engorgés de voitures. La tôle reflète les assauts de l'astre diurne sans s'arrêter. On peut facilement imaginer les saunas ambulants qui vagabondent dans les rues de la Capitale...

Lire la suite

Portraits de France en gris d'asphalte - épisode 8

Nantes - Paris : Avec les Français de la diversité.

 

- Tu as rendez-vous à quelle heure ?

- Midi moins dix.

- Tu n'y seras pas à temps. Je t'emmène là-bas

- C'est vraiment gentil mais je peux me débrouiller.

- Nantes est en travaux. En t'emmenant à la gare, ça me permettra de repérer les rues qui sont accessibles et celles qui ne le sont pas. Même les chauffeurs de bus se trompent !

Lire la suite

Portraits de France en gris d'asphalte - épisode 7

Bordeaux – Nantes : A la dernière minute.

 

« Bonjour Rémi. Je suis désolée mais j'ai complètement oublié de te prévenir. J'ai dû remonter d'urgence en Île-de-France hier à cause d'un décès. De fait, j'annule le co-voiturage de demain. Mes excuses encore. Chloé. »

Il est 23h à Bordeaux, le trajet en question aurait dû avoir lieu à 10h30 pour me conduire à Nantes...

Lire la suite

Portraits de France en gris d'asphalte - épisode 6

Aix-en-Provence – Bordeaux  : Les retours de vacances, déjà !

 

Dimanche 20 juillet, je suis à mi-parcours. J'attends un autre Thierry à la gare SNCF d'Aix-en-Provence. Cette fois, j'ai pris un casse-croûte dans ma besace. Ce trajet sera le plus long de mon voyage. Environ cinq heures de route ; un peu plus si je compte la pause déjeuner...

Lire la suite

Portraits de France en gris d'asphalte - épisode 5

Lyon – Aix-en-Provence  : Sur un air de Schtroumpfs

 

La gare Lyon Part-Dieux est un vaste endroit où les lieux de rendez-vous peuvent être aussi multiples qu'aléatoires. De fait, les usagers lyonnais du co-voiturage ont simplifié les choses. Ils se donnent rendez-vous en dessous de la « tour crayon ». Du nom du siège du crédit Lyonnais, dont le building a la forme d'un crayon...

Lire la suite

Portraits de France en gris d'asphalte - épisode 4

Dijon – Lyon : Humour, féminisme et Espagne.

 

- Rémi ?

- Oui, Stéphane, tu es où ?

- A la gare.

- Ah... moi, aussi. Je ne te vois pas.

- Je suis garé Avenue Albert Ier.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site